Sa Fiorida sardegne
Histoire - Un voyage en le terre sarde - Vos vacances en Sardaigne
Maisons en Sardaigne

Petites villas qui reprennent,
soit à l`intérieur soit à l`extérieur
le style méditerranéen et
en particuilier de la Sardaigne!.
Go

Histoire - Un voyage en le terre sarde

sardaigne, histoire, dolmen, nuraghe,archéologie,église

On dit que la Sardaigne est un musée à ciel ouvert. Effectivement il est difficile de trouver un endroit dans lequel les traces surtout préhistoriques soient aussi bien préservées. Il est difficile de dire quand l'être humain mis le pied en Sardaigne et comment il est arrivé dans ces lieux merveilleux.

En se basant sur des tessons retrouvés sur le lit de la rivière autour de Perfugas (les objets sont déposés dans le musée local) les chercheurs ont pu déduire qu' au paléolithique, c'est-à-dire il y a 150-450 mille ans, l'homme peupla déjà la Sardaigne. A partir du premier Néolithique, c'est-à-dire environ 6000 av. JC., on trouve de claires et fréquents témoignages des habitudes et de la vie de cette culture.

Les "Dolmen" (près de Luras) - grandes tombes mégalithiques, construites avec un inique pierre perpendiculaire, surmonte 'une sorte de pierre qui sert de toit, la "Roche de l'éléphant" (aux alentours de Castelsardo) et la "Domus de Janas" (aux alentours de Sedini et d' Aggius), petites grottes creusées à l'intérieur de la roche- sont rois exemples les plus connus des monuments historiques (monuments sépulcraux).

En Sardaigne il y a environ 1000 monuments funéraires connus, dont seulement 500 se trouve dans la zone de Sassari, subdivisé en petits groupes dans les différentes localités de la région. La caractéristique particulière des Dolmen est celle, même à petite échelle, reproduisent les lieux d'habitations. Plus d'une centaine de ceux-ci ont des inscriptions sur les murs et les parois tel des joyaux.

La culture des nuraghe a laissé aussi d'autres monuments extraordinaires. A coté des temples et les puits sacrés se trouvent aussi les Tombes des géants. Il ne faut pas penser pour autant que les Sardes sont pour autant dans les derniers millénaires ont rapetissé . Le nom a été donné par la tradition local à cause de la grandeur du sépulcre. Il s'agit dans ce cas de tombes collectives constituées d'un long couloir sépulcral, qui était couvert de grosse plaque de pierre. L' entrée semi-circulaire (Exèdre), délimité par ces pierre posées verticalement par rapport au pavement était destinée au culte et rite de sacrifices. Dans la région de Sassari existent plus de 75 Tombes des géants. Une des tombes qui mérite le détour est la Tombe des géants Li Lolghi (1800-1200 av. J.C.), qui se trouve près d'Arzachena.

Probablement le monument plus digne de l'ère préhistorique est l'autel de Mont d'Accoddi, sur la route de Porto Torres à Sassari. Il ressemble à quelques monuments du Moyen Orient (Babylonie). Un "Colline du Ciel", qui à environ 5000 ans. L'apogée de l'archéologie sarde fut la culture des nuraghes qui exista environ 1000 ans c'est -à-dire entre 1.500 e 500 av. J.C. Il prend le nom des importantes constructions qui caractérisent cette période, les Nuraghes (par exemple Palmavera et les Nuraghes de Santu Antine). Il s'agit de constructions de pierre de carrière (tours) en forme de cône, constitué de cercles concentriques de grosses pierres qui se maintiennent l'une contre l'autre avec leur propre poids et la poussée. Ces chefs-d'ouvre d'architecture, hauts parfois de 20 mètres, furent édifiés dans des endroits stratégiques, contre les autres nuraghes. Mais l'histoire plus récente à laisser aussi ses traces.

Les souvenirs de Rome se trouvent partout à Porto Torres, Alghero, Ozieri et aussi à Olbia (Ponts, vestiges d'aqueducs .). Les ruines médiévales sont nombreuses, quand l'île fut sujette à la domination des républiques marines de Pise et Gênes (Castelsardo et Casteldoria) et de l'influence de l'église. Dans la province de Sassari les souvenir de Pise est le plus récent et c'est pourquoi le style architectonique des basiliques est appelé style roman-pisan. Le charme vient du paysage autour, aujourd'hui délaissé, dans laquelle elles émergent. Cet étrange mélange entre paysage et architecture est typique de la basilique de Trinité de Saccargia (15 km da Sassari).

Les monuments datant de la période des Ibériques (de 1324 à 1720) - avant les Catalans -Aragonais puis les Espagnols. On t été conservées seulement les imposantes tours, le long de la cote, utilisées contre les Barbares, ces fortifications qui entourent Alghero. L'architecture de cette ville et la cathédrale de Sassari rappellent cette période de domination pendant quatre siècles. Si vous deviez vous trouver aux environs d' Alghero, vous pourriez faire étape vers l'Argentiera. Sans valeur historique cependant les anglais au début des 20e siècle où on extrait l'argent, ont laissé l'image d'une ville fantôme que l'on voit que dans les Western.

Sa Fiorida Nouvelles »
Facebook
Google+
Twitter